Limbes

élégie d’un pays tropical

 

élégie
d’un pays tropical
stratégie
d’un poison médical

la mort frappe
les sourds à bout d’un jour
sous la trappe
quand le feu fend l’ajour

et la mère
mène un deuil quelque peur
sa chimère
qu’un Charon croit vapeur

que l’aurore
tait dans les favelas
sur l’accore
— maux en aquarelas

prison chaude
dans le cours des ailleurs
ça maraude
dans les cous travailleurs

sur la grève
le destin trafiqué
on s’élève
par le rêve étriqué

 

Youri LYRIANOV © 29/10/18

coma

 

 

je comate
les jours pluvieux
je colmate
mes yeux envieux
et la plaie
parfums d’alcool
la chênaie
au creux du col

était-elle
au creux du mien
sensuelle
moi bohémien ?
doute et doute
chemin tremblant
douce absoute
on fait semblant

de survivre
au bord du lit
le cœur ivre
par la chienlit
mord la haine
mais d’abord l’air
la migraine
des bouts d’éclair

sur ta peau nue
caramel
et fleur charnue
hydromel
prêt à se fondre
un glaçon
pour se confondre ?
sans façon

je bois le verre
ses éclats
au goût de terre
les aplats
de mon absinthe
et absent
de ma jacinthe
le présent

 

Youri LYRIANOV © 20/10/18