Actualités

Réédition des Fleurs du mal – Ferroud 1917

La fameuse édition de 1917 rééditée par les éditions DOUIN. A pré-commander ici.

31 mai 1949, la cour de cassation casse le procès original qui avait condamné Baudelaire et son éditeur pour outrage aux mœurs. 6 poèmes furent interdits de publication pendant de nombreuses années.

En 1910, les éditions F. Ferroud publient une superbe édition des Fleurs du mal illustrée par le célèbre Rochegrosse. Ses dessins à pleine page seront reproduits en 7 eaux-fortes finement coloriées. Les bandeaux et cul-de-lampes seront gravés sur bois. Ferroud l’imprimera de nouveau en 1917 et 1928. C’est l’édition de 1917 qui reste remarquable, car imprimée à 1200 exemplaires ; 200 le sont sur un magnifique papier japon impérial avec 2, voire 3 états des eaux-fortes. Les bois seront même tirés en sus à part, en fin d’ouvrage sur un papier de chine. C’est ce superbe tirage que nous avons utilisé pour notre réédition.

Notre édition est constituée de 320 p. au format original 130×190 mm. Les eaux-fortes finement coloriées ont été reproduites en couleurs et nous avons ajouté un état des gravures avant la lettre. Le texte a été entièrement recomposé en respectant la mise en page originale. Les cahiers sont cousus et les couvertures rigides. Notre premier tirage est de 300 exemplaires.

Emmanuel Pierrat, avocat et écrivain, nous a fait l’honneur d’écrire une introduction sur le procès et le jugement de la cour de cassation de mai 1949.

Participation à l’édition 2016-2017 de la Plume de Jaurès

sans-titre

© Célia. P

  C’est avec grand plaisir que j’eu l’occasion de contribuer à l’édition 2016-2017 de ce journal lycéen, qui, ma foi, est parvenu à regrouper une petite myriade de textes aussi divers qu’intéressants. Poèmes, articles sur l’orientation, l’action et l’engagement citoyens, nouvelle et très beaux dessins sont à découvrir ici.