Le paradis perdu

 

Sur chacun la prose éculée a fait son œuvre,
Dégoûtant notre histoire et glorifiant le jour,
Son abîme infini qui presse nos manœuvres
Pour tenter d’adoucir ce fugace séjour,
A tous déjà damné, fanant quand vient l’aurore.

Quand vient l’aurore aux maux libérés par Pandore,
C’est l’existence à sec que nos rêves appareillent
Dans un lointain sommeil pour de bleuâtres cieux
Toujours purs, vers le Sud et ses langueurs vermeilles,
Cueillir, puiser des remèdes aux parfums précieux,

Ou bien, las, assécher quelques lourdes bouteilles
Après quelques soupirs à l’ombre d’un corps nu :
L’un des corps irréels humé par le fantasme,
Sauvagement enfouit au désir du sarcasme,
Si réel, d’une main amante et malvenue.

 

Quand le jour est venu, serein et taciturne,
Flottaient déjà au vent les secrets du départ,
La chanson du remous dévalé par Saturne
Contre ces noirs rochers et ces fameux remparts
Qui jouxtent notre port embrumé, ses déboires

Sont les miens, je les fuis — pour un doux purgatoire.
Pourvu que la mer soit claire et mélancolique,
Que le fouet de Xerxès soit rendu au néant,
Comme les corps épars, les épaves anémiques
Qui tapissent le fond des nocturnes océanes.

C’est le départ, enfin, un matin monomane,
Tout troublé par le vent, sur le pont miséreux.
Par le vent les vœux morts croisent le majestueux
Drapeau qui flotte et fond dans les hauteurs nubiles ;
Dans la main le reflet d’un passé volubile.

 

Est-il perdu ce paradis qu’un mirage
A pu inspirer ainsi qu’un doux breuvage ?
Mais pourtant n’est-ce pas cette voix mélodieuse

Que le rêve a couvé qu’on entend sur l’heureuse
Onde du soir ; n’est-ce pas la promesse
D’une courtisane aux lestes caresses ?

Jordan Poncet — 02/02/18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s