Éclaté

 

rochegrosse - femme nue

Eau-forte réalisée par Eugène Decisy d’après une composition de Rochegrosse ; pour Les Fleurs du mal, 1910 – Source BnF

Dans l’éclat
Ton regard
En retard
Pugilat
Dans mon cœur avide
Le jour tourne à vide
Et ça sent
La rose et le thym
Au creux de tes seins
Et ça ment
Chacun sait
Pour ton sourire
Au moins souffrir
Mais se plaît
En ronde et en chœur
Briser sa chaleur
Dans les sombres écueils
Au seuil
De ta beauté profane

Dans l’éclat
De mes fleurs qui se fanent
C’est l’état
Morbide et parfumé
De mon esprit fumé
Par le temps passé
A te connaître
A me promettre
Un lendemain finit
C’est au parfum du lit
Que chavire un aveu
Un amant
Et sa lyre à l’adieu
Si charmant
Si pâle aux lumières
De ton corps statuaire
Si jamais au matin
Les afflux du jour
Te révèlent en satin

Dans l’éclat

Jordan Poncet — 17/02/18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s